Les neufs personnes arrêtées dernièrement ont adopté le «jihad individuel»

S’activant sur les réseaux sociaux ayant des liens avec le soi-disant «Etat islamique», les personnes arrêtées dernièrement dans plusieurs villes du Royaume avaient manifesté leur totale disposition à  adhérer à  des projets destructifs dans le royaume auxquels appelle «Daech».

Les personnes arrêtées dernièrement dans plusieurs villes du Royaume avaient des «tendances dangereuses» à travers l’adoption de la stratégie du «jihad individuel» dans la planification et la préparation d’attentats-suicides dans le pays. C’est ce qu’a révélé L’enquête, menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire.

Dans un communiqué publié mercredi 8 juillet 2015, le BCIJ fait savoir que ces éléments terroristes, s’activant sur les réseaux sociaux ayant des liens avec le soi-disant «Etat islamique», avaient manifesté leur totale disposition à adhérer à des projets destructifs dans le royaume auxquels appelle «Daech».

Selon la même source, certains éléments arrêtés avaient reçu des instructions directes de la part de certains chefs de terrain de cette organisation terroriste pour assassiner des personnalités civiles et militaires et cibler des sites sensibles à l’aide de ceintures explosives.

Pour rappel, neuf personnes avaient été interpelées le 2 juillet dernier à Nador, Laayoune, Tétouan, Meknès, Tiznit, Beni Mellal, Saidia, Dakhla et Tanger.

Ces individus comparaitront devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général.