Les migrants et les services de base

L’ONG CEFA (Comité européen pour la formation et l’agriculture), en partenariat avec la Fondation Orient Occident, Asticude et l’ONG Soleterre, ont rendu publics lundi 23 octobre, les résultats d’une étude sur l’accès aux services de base, à l’emploi, au logement pour la population migrante au Maroc.

Il en ressort que dans les villes de Casablanca, Rabat et Salé, les migrants subsahariens parviennent à s’installer de façon durable. Par contre, la situation est plus difficile dans les villes frontalières comme Tanger, Nador et Oujda.