Les Marocains, premières victimes de xénophobie en Catalogne

La communauté marocaine est la principale cible de la xénophobie véhiculée dans les discours politiques en Catalogne.

C’est la conclusion établie par le Groupe de recherche interdisciplinaire en immigration (GRITIM) de l’Université Pompeu Fabra à Barcelone, relayée le lundi 14 avril par le site «El Pajarito». Après avoir analysé débats parlementaires et entretiens de politiques avec les médias, le groupe a conclu que les Marocains sont les principales victimes, et ce, à cause de la religion.