Les investisseurs américains intéressés par l’énergie et l’automobile

Plus de 150 entreprises lors de la Morocco-US Business Conference.

Plus de 150 entreprises étaient présentes aux travaux de la 3e édition de la Morocco-US Business Development Conference, une rencontre de référence pour les hommes d’affaires du Maroc et des Etats-Unis. L’événement, qui fait partie du Dialogue stratégique entamé en septembre 2012 entre le Maroc et les USA, s’est déroulé en présence d’officiels marocains et américains, de représentants de la CGEM, ainsi que d’un parterre d’acteurs institutionnels. La conférence s’est articulée autour de 3 panels, en l’occurrence l’énergie, l’industrie automobile et le développement en Afrique. Quelque 80 hommes d’affaires américains représentant le secteur de l’énergie ont fait le déplacement pour identifier les opportunités d’investissements qu’offre le Maroc dont les représentants de Kosmos Energy and Chevron. Dans l’automobile, les représentants de Ford et General Motors n’ont pas manqué l’évènement.

Miriam Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM, a indiqué que les importations du Maroc ont été quatre fois supérieures à ses exportations, déplorant la faiblesse des échanges. De son côté, Marcus Jadotte, sous-secrétaire américain au commerce, a reconnu le potentiel inexploité de part et d’autre, appelant le secteur privé à s’impliquer davantage «dans un pays disposant d’énormes potentialités, notamment les infrastructures de base», citant Tanger-Med, les aéroports, les autoroutes, l’industrie et le tourisme. Pour rappel, le Maroc est le 64e client des Etats-Unis et son 73e fournisseur. Les échanges sont passés de 8 milliards de DH en 2005 à 25 milliards de DH en 2015, soit une hausse de 210% en dix ans. Les échanges restent en faveur des Etats-Unis.