Les guides touristiques réagissent à la publication d’un décret les concernant

Après la publication des décrets d’application de la loi 05-12, relative à la profession de guide de tourisme, ayant changé notamment les conditions de délivrance d’agréments des guides, ces derniers décident de réagir.

Ainsi, eux qui exerçaient avant avec un agrément à vie doivent désormais, selon le décret, renouveler cette autorisation toutes les trois années avec, en sus, un engagement de suivre une formation continue. «Autre changement, le conseil consultatif, qui décide des examens pour les guides, est désormais composé seulement du président de la fédération des guides, de quatre directions du ministère du tourisme, d’un représentant du ministère de l’intérieur. Les fédérations des agences de voyages et des hôteliers et le représentant du ministère de la culture, auparavant représentés dans le conseil, ont en été écartés. En outre, l’âge de la retraite est limité à 60 ans alors qu’on peut exercer jusqu’à la fin de sa vie», déclare un guide marocain. Par ailleurs, afin de débattre des nouvelles mesures du ministère et révéler ce qu’ils considèrent comme des points de discorde, les guides organisent une rencontre à Marrakech ce vendredi 7 février avec la présence de juristes.