Les garanties de la CCG bientôt étendues aux opérateurs des zones franches

L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (AMICA) s’active pour aider les industriels du secteur à se financer. Son président, Hakim Abdelmoumen, rapporte que l’association est en pourparlers avec la Caisse centrale de garantie (CCG).

Deux mesures sont en discussion : élargir le périmètre de ses garanties aux opérateurs installés dans les zones franches (le cas de plusieurs sous-traitants locaux) et revoir à la hausse le plafond des engagements de la caisse. Aujourd’hui, le plafond de crédit qui peut être garanti est de 20 MDH, l’AMICA veut le porter à 40 MDH étant donné le caractère capitalistique des activités industrielles. Le président informe, en substance, que l’on s’achemine vers l’adoption de ces nouvelles mesures. A rappeler que le secteur a signé, après le lancement des premiers écosystèmes en 2014, des conventions avec trois grandes banques de la place, avec l’implication du ministère du commerce et de l’industrie, pour la mise en place de solutions de financement spécifiques aux opérateurs des différentes filières de l’industrie.