Les entreprises du BTP se plaignent (aussi) de l’ONCF

Ils ont saisi leur fédération pour trouver des solutions.

Décidément, c’est une bien mauvaise passe que doit gérer actuellement l’ONCF avec la multiplication des critiques à son encontre. Après la mobilisation sur le web des clients insatisfaits et la publication par une association de protection des consommateurs d’une lettre ouverte, c’est au tour de la Fédération nationale du BTP de se manifester. Cette dernière s’apprête en effet à saisir l’office suite aux plaintes reçues des entreprises du secteur dénonçant les problèmes qu’ils rencontrent dans le cadre de leur relation avec l’ONCF. La fédération a ainsi adressé à l’ensemble de ses membres une lettre dans laquelle elle les appelle à se manifester pour partager leurs problèmes. Elle espère par la suite pouvoir entamer des négociations avec l’office pour trouver des solutions qui satisferont toutes les parties.

En attendant, on sait d’ores et déjà que la principale critique des opérateurs concerne les délais de paiement. Les plaintes reçues par la FNBTP pointent du doigt des délais de paiement dépassant les dispositions contractuelles. De même, les membres de la fédération se plaignent des retards dans l’acceptation des attachements ainsi que dans la liquidation des marchés. Ceci induit souvent des retards dans le règlement du dernier acompte des marchés ainsi que dans la libération de la caution définitive et la retenue de garantie.

Par ailleurs, des blocages dans l’exécution des marchés sont également soulevés. Ils seraient principalement dus aux retards dans les procédures d’expropriation et aux changements apportés parfois aux ouvrages en cours d’exécution. La liste des problèmes est donc longue et devrait se rallonger davantage une fois que tous les membres de la FNBTP se seront manifestés.