Les droits de douane sur l’importation du blé seront suspendus entre le 1er octobre et fin décembre

Cette mesure est destinée à  préserver le pouvoir d’achat des citoyens marocains.

Le gouvernement a décidé la suspension de la taxe d’importation sur le blé tendre durant la période allant du 1er octobre à fin décembre 2012, l’Etat prenant en charge la différence du prix de cette denrée sur le marché mondial et le prix de référence à l’importation, fixé à 260 dirhams le quintal, apprend-on vendredi auprès du ministère de l’Economie et des Finances.

Cette mesure, qui figurait dans un projet de décret adopté le 20 septembre courant en Conseil de gouvernement, vise à « garantir l’approvisionnement du marché intérieur » en blé tendre, à « remédier aux effets du renchérissement » des cours mondiaux de cette matière et, partant, à maintenir inchangé le prix du pain, a indiqué une source du ministère dans une déclaration.

Le prix du blé tendre, qui se vendait en moyenne à 280 dollars la tonne en juillet dernier, est passé à 350 dollars durant le mois de septembre sur le marché international, a fait remarquer la même source.

La mesure gouvernementale, destinée à « préserver le pouvoir d’achat des citoyens », permettra d’assurer l’approvisionnement du marché interne et les minoteries industrielles en blé tendre et, par conséquent, stabiliser le prix intérieur de la farine à ses niveaux actuels, en l’occurrence 350 dirhams le quintal comme prix de cession à la minoterie, sans compter les frais d’emballage, a-t-on encore expliqué.

Au terme du dernier Conseil de gouvernement, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a annoncé que l’Exécutif a décidé de subventionner le prix du pain pour un montant de 1 milliard de dirhams, en vertu d’une mesure prise d’un commun accord entre le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance.