Les dépôts et les crédits continuent de végéter

Le calme se prolonge pour les dépôts et les crédits bancaires. Sur les 7 premiers mois de l’année, on en est à tout juste 0,5% de hausse pour les premiers, à près de 820 milliards de DH.

Dans le lot, la baisse de 5,9% des comptes à terme et bons de caisse retient l’attention. La prestation des crédits est tout aussi terne avec une timide hausse de 0,3%, à 787,2 milliards de DH. Comme c’est le cas depuis des mois, ce sont surtout les crédits immobilier et à la consommation qui sauvent les meubles. Leur encours progresse de près de 4%. Notons aussi un frémissement du crédit à l’équipement dont le stock progresse de 2,2% depuis le début de l’année, ce qui s’explique par une hausse des crédits à l’investissement des entreprises privées de 2%.