Les dépenses de compensation baisseraient à  33 MMDH en 2014, grà¢ce à  l’indexation partielle

Les dépenses de compensation ont connu une baisse importante, passant de 55 MMDH en 2012 à  33 MMDH en 2014, alors que les prévisions tablent sur 23 MMDH en 2015.

Grâce à l’adoption du système d’indexation partielle des produits pétroliers, le montant global des charges de compensation serait de 33,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2014 contre 42,5 MMDH en 2013, soit une régression de 21 %. C’est ce qu’a affirmé, vendredi 26 décembre 2014 à Rabat, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane qui présidait la réunion du Conseil d’administration de la Caisse de compensation.

Cette amélioration est due à l’adoption du système d’indexation partielle des produits pétroliers, à la décompensation de l’essence super et du fuel n 2, la réduction progressive de la subvention accordée au gasoil, ainsi qu’à l’abaissement des prix sur les marchés internationaux de certaines matières premières subventionnées.

Les dépenses de compensation ont connu une baisse importante, passant de 55 MMDH en 2012 à 33 MMDH en 2014, alors que les prévisions tablent sur 23 MMDH en 2015.

D’après le chef de l’exécutif, la baisse des charges de compensation a eu des effets positifs sur les équilibres macroéconomiques du Maroc, confortant ainsi la confiance des organisations financières internationales et des investisseurs dans l’économie nationale.
 Pour  Benkirane, la mise en oeuvre de la réforme de la Caisse de compensation devrait favoriser la mise en place de mécanismes sains en faveur d’une économie forte et compétitive, ainsi que la réalisation de marges supplémentaires pour financer l’investissement et les programmes économiques et sociaux.