Les comptes sur carnet séduisent toujours

Les comptes sur carnet échappent toujours au ralentissement qui caractérise l’évolution des dépôts bancaires.

A fin octobre, les comptes d’épargne auprès des banques (y compris le livret d’épargne nationale), totalisaient un encours de 129 milliards de DH, en hausse de 7,1% depuis le début de l’année. En face, les dépôts à vue ont marqué le pas (-0,3%), à 425,2 milliards de DH et les dépôts à terme ont dévissé de 0,9%, à 151,2 milliards de DH. Il faut préciser que quelle que soit la conjoncture économique, les comptes sur carnet, dont le plafond est de 400 000 DH par déposant, ont toujours évolué favorablement, ce qui avait d’ailleurs encouragé Bank Al-Maghrib à les soustraire de la base de calcul de la réserve monétaire obligatoire que les banques doivent constituer. Dernièrement, cet engouement a été boosté par des taux de rémunération intéressants, dépassant les 3,50%.