Les cimentiers sauvés par la hausse des prix

Les cimentiers vont clore un premier semestre marqué par une baisse de la consommation de l’ordre de 13%.

Les cimentiers vont clore un premier semestre marqué par une baisse de la consommation de l’ordre de 13%. En plus de 30 ans, jamais le marché n’a autant chuté sur une première moitié d’année. Les industriels noircissent le tableau et argumentent que les temps sont très durs pour eux, d’autant plus que le secteur est en surcapacité. Mais ce serait oublier que ces opérateurs ont augmenté leurs prix sur les derniers mois de 2012, pour parvenir à 1 100 DH la tonne actuellement. De l’aveu même de certains cimentiers, cette augmentation devrait compenser les baisses de quantités vendues et orienter favorablement l’activité du secteur. Les résultats financiers des cimentiers cotés (Lafarge, Ciments du Maroc et Holcim) pour le premier semestre, qui seront connus en septembre, ne devraient donc pas être aussi catastrophiques qu’on pourrait le croire.