Les banques participatives lancées avant fin 2016

Le Wali de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a promis le lancement au Maroc des banques participatives avant fin 2016.

« Le comité des établissements de crédit a étudié les dossiers disponibles et demandé des compléments d’informations, relatifs notamment aux produits, contrats et publicité », a fait savoir M. Jouahri lors d’une conférence de presse tenue, mardi à Rabat, à l’issue de la dernière réunion de cette année du Conseil de Bank Al Maghrib.

« On espère avoir les réponses le plus rapidement possible, afin d’annoncer le chantier avant fin 2016 », a dit M. Jouahri, soulignant que le lancement de ce chantier nécessite la préparation du marché des Sukuks, du Takaful et une mise en place d’une fiscalité équitable.

Le Maroc a préparé l’ensemble des instruments législatifs, réglementaires et fiscaux nécessaires au lancement des banques participatives, dans le cadre d’une vision intégrée qui tient compte du secteur financier à travers tous ces compartiments en l’occurrence le secteur bancaire, le marché des capitaux et le secteur de l’assurance.

Dix demandes d’agrément pour l’activité de banque participative ont été soumises à Bank Al Maghrib.

Pour les banques marocaines, il s’agit du Crédit agricole, AttijariwafaBank, la Banque centrale populaire (BCP), le Crédit immobilier et hôtelier (CIH) et de la BMCE.