L’épargne des ménages en baisse deux années de suite

Après la baisse de 2011 (-4%), l’épargne nationale a de nouveau reculé en 2012 (-6,3%) pour se situer à  210 milliards de DH, selon les indications du ministère des finances.

Cette baisse a concerné aussi bien la composante extérieure qu’intérieure de l’épargne. Ainsi, l’épargne extérieure a diminué de 13%, à 35 milliards de DH, et l’épargne intérieure de 4,8%, à 183,3 milliards de DH. Ce faisant, l’épargne nationale représente 25,3% du PIB en 2012 au lieu de 27,9% en 2011 et 29,1% en 2010. Par secteurs institutionnels, l’épargne des ménages a chuté de 9%, à 78 milliards de DH, représentant ainsi 37,1% de l’épargne nationale contre 38,8% en 2011. Rapportée à leur revenu brut disponible, le taux d’épargne des ménages s’établit à 14% au lieu de 17% l’année précédente. Selon les précisions des Finances, plus de 98% des flux d’épargne des ménages sont orientés vers l’investissement en logement.