Législatives 2016 : Un individu casse une urne à Khénifra

La province de Khénifra a connu l’un des premiers incidents notoires de cette journée de vote. Ainsi, un individu s’est introduit dans un bureau de vote dans la commune de Laqbab et a détruit d’une des urnes. L’urne a été vite remplacée et l’opération électorale n’a pas été altérée. L’individu en question, qui n’a pas été interpellé sur place, fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire.

A noter que selon l’article 58 de la loi organique de la première Chambre, cet acte est puni d’un an à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 20 000 DH à 50 000 DH. Lequel article sanctionne la violation des opérations électorales par « le bris de l’urne, l’ouverture des bulletins de vote, leur dispersion, leur enlèvement ou leur destruction ou la substitution de bulletins, ou par toute autre manœuvre destinée à changer ou tenter de changer le résultat du scrutin ou violer le secret du vote ».