Le traitement des rejets de la station de Bouregreg confié aux Canadiens

Pour près de 900.000 dirhams par an, la filiale marocaine du groupe Aquatech International s’occupera de la sous-traitance de la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des rejets de la station de Bouregreg.

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) vient de choisir le prestataire pour la sous-traitance de la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des rejets de la station de traitement de Bouregreg.

La commission chargée d’étudier les propositions des soumissionnaires à l’appel d’offres, lancé fin juin, a finalement désigné Aquatech Maroc Services des Eaux. Il s’agit de la filiale du groupe Aquatech International, le plus important gestionnaire et opérateur privé d’infrastructures d’eau potable et usée du Canada. La société est présente au Maroc depuis près de 10 ans dans des services d’études et d’appui organisationnel aux sociétés de l’Etat.

L’offre d’Aquatech Maroc a été retenue après l’élimination, suite à l’examen du dossier technique, de deux entreprises (EMEGEP et Kechakchi) qui avaient soumis des propositions financières plus avantageuses.

Le montant de la prestation annuelle pour l’adjudicataire est estimé à 890.000 dirhams. Le contrat est de douze mois mais peut-être reconduit pour une durée de cinq ans.