Le Souverain lance de nouveaux projets agricoles au niveau de la région Tadla Azilal

Les nouveaux projets agricoles, lancés par SM le Roi Mohammed VI mercredi au niveau de Tadla Azilal, transformeront la région en pôle agricole prometteur à  l’échelle nationale, a affirmé le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Dans une déclaration à la MAP, M. Akhannouch a indiqué que le projet de réalisation du qualipôle alimentation de l’agropole de Tadla Azilal et celui relatif à la reconversion, au niveau des terres collectives « Oulad Arif » (commune rurale Sidi Aissa, province Fquih Ben Saleh), des systèmes d’irrigation « gravitaires » en des systèmes d’irrigation localisée « goûte à goûte », contribueront à valoriser au mieux les atouts agricoles importants que regorge la région.

Il a expliqué, à cet égard, que le premier projet, qui s’inscrit dans le cadre de l’agropole de Tadla Azilal, « va nous aider à traiter la problématique de la valorisation de nombre de filières agricoles dans la région, à savoir le développement de l’olivier, d’agrumicole, d’amandier, du pommier, de l’apiculture et des viandes, ca qui va nous permettre de promouvoir le secteur de l’agroalimentaire dans la région qui a de prometteuses opportunités de croissance ».

Dans le même ordre d’idée, le ministre a souligné que le deuxième projet permettra de surmonter les difficultés liées à l’irrigation des vastes terres agricoles dans la région, ajoutant que ce chantier, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert, donnera des résultats positifs en matière de développement des systèmes locaux d’irrigation.

S’agissant de l’intensification agricole dans la région, Pilier I et II du PMV, M. Akhannouch a fait savoir que « des résultats positifs ont été enregistrés dans le cadre du programme de développement de l’agrumicole, à travers l’implantation de 17.000 hectares, ce qui représente un indicateur positif à même de nous aider à développer cette filière dans la région et à atteindre des niveaux avancés d’ici 2020 ».

Pour ce qui est du développement de l’olivier, il a indiqué que 9.000 ha ont été implantés, prédisant l’implantation de 16.000 ha dans le proche avenir.

Dans le domaine de l’intensification du développement de la production animale dans les zones montagnardes de la région (province d’Azilal), le ministre a noté que la promotion de ce secteur a connu une forte dynamique portant sur l’amélioration génétique du cheptel bovin, faisant savoir que plusieurs futurs projets seront lancés dans la région en vue de développer les abattoirs.

Selon M. Akhannouch, ces réalisations confirment l’importance des efforts consentis pour la promotion de l’agriculture dans la région en tant que levier principal du développement local.