Le Souss met en valeur ses spots de surf

Haut-lieu du surf en Afrique et considéré comme l’un des meilleurs sites, classé dans le top 3 des spots de surf mondiaux avec Waikiki à Hawaï et Surfer’s Point à la Barbade, la pointe des Ancres à Taghazout, au Nord d’Agadir, attirent des surfeurs du monde entier.

La semaine dernière, la localité était le théâtre d’une compétition internationale de surf. A cette occasion, la société de développement régional du tourisme (SDR Tourisme) a implanté le premier panneau d’identification et d’information d’un spot de surf au Maroc. Le panneau d’une conception originale raconte la fabuleuse histoire centenaire du spot et ses principales caractéristiques.

Pour rappel, la pointe des Ancres offre des vagues longues (Point Breaks) allant au-delà du km. C’est à 22 km précisément au Nord d’Agadir qu’elle se déroule devant une pointe de rocher et rentre dans la baie du village de Taghazout. A proximité se trouvait pendant très longtemps un bâtiment portant l’inscription ‘’Al Madraba’’, aujourd’hui entièrement détruit. C’était une ancienne usine de pêche au thon. Ce sont ainsi sur les lieux, les ancres alignées servant à fixer un immense filet côtier (une madrague) qui ont donné le nom au spot. En effet, les premiers surfeurs anglo-saxons qui venaient surfer le spot dans les années 70, lui ont attribué le nom de Anchor Point, d’où en français la pointe des Ancres.

Abdelkrim Azenfar, DG de la SDR Tourisme, a indiqué que la mise en place du panneau d’information s’inscrit dans le cadre d’un projet visant à recenser l’ensemble des spots de surf et à y installer en plus des panneaux d’information, des équipements de base pour préserver la propreté des lieux. Soulignons qu’en dehors de la pointe des Ancres, les plages du Nord d’Agadir abritent quatre autres vagues de classe mondiale. Killer Point, la Source, Mistery, Panorama, sont aujourd’hui les spots de la localité les plus connues à l’échelle mondiale.

Leur mise en valeur aujourd’hui s’inscrit dans le cadre d’un grand programme du Conseil régional de Souss-Massa visant à mettre en place une signalétique touristique au niveau des principaux sites et circuits de la région. En effet, outre le balnéaire, d’autres sites touristiques dans l’arrière-pays feront l’objet d’investissements pour la mise en place de la signalétique et l’aménagement des accès aux localités. La route des greniers collectifs dans la province de Chtouka Ait Baha et la route des empires dans les provinces de Taroudant et Tata sont les circuits également concernés au cœur de la stratégie de la SDR Tourisme du Souss Massa.

La protection du tout passe aussi par une meilleure gestion de l’environnement pour faire de ces sites des hauts-lieux de l’écotourisme dans le monde.