Le secteur de l’automobile a pu atteindre une maturité reconnue au niveau régional

Le secteur automobile a pu réaliser des performances remarquables et atteindre une maturité reconnue au niveau régional, a relevé le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid ElAlamy.

« Avec des exportations qui ont atteint 19,5 milliards de dirhams en 2014, soit une augmentation de 52,7 pc par rapport à 2013, le Maroc s’est hissé au 1er rang des pays exportateurs de produits automobiles dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient », a fait savoir M.ElAlamy, dans un entretien accordé à la MAP, à l’occasion de la fête du trône. 

De même, le secteur a pu attirer d’importants acteurs internationaux, encouragés par une offre de valeur attractive et compétitive. 

« Ces performances sont le signe incontesté du positionnement de notre pays en tant que base compétitive de production et d’exportation », a expliqué M.ElAlamy, notant que le choix de Renault de faire du Maroc la 2ème plateforme industrielle de ses véhicules Low-cost et celui de Peugeot PSA Citroën d’y implanter un projet industriel automobile de grande envergure en témoignent.

Qu’il s’agisse de la création d’un environnement attractif pour d’autres constructeurs automobiles, de l’intégration en profondeur de la chaîne de valeur du secteur, de l’amélioration de l’efficience de la chaîne logistique ou encore du renforcement de l’expertise au niveau local, toutes les dispositions sont prises pour enraciner durablement l’activité automobile, a-t-il assuré.

L’année 2015 a été extrêmement fructueuse et riche en réalisations, en témoigne le lancement des différents écosystèmes, l’arrivée au Maroc d’un 2ème constructeur automobile et le renforcement de certains secteurs tel que l’automobile, dont les exportations dépassent, pour la première fois, les exportations de phosphates et dérivés.

« Nous nous employons avec détermination pour poursuivre cette dynamique à une cadence soutenue afin de faire de notre industrie une réelle locomotive de développement de l’économie nationale et d’ériger notre pays en plateforme régionale d’investissement, de production et d’export, mondialement reconnue », a confié M.ElAlamy.

La mise en place par Peugeot d’un complexe industriel de haut niveau, dans la région du Gharb Charda Beni Hssen, dédié à la production de véhicules et de moteurs, devra servir les marchés de la région Afrique-Moyen-Orient, avec une capacité à terme de 200.000 véhicules et de 200.000 moteurs par an. 

Ce projet industriel s’appuiera sur le tissu de fournisseurs compétitifs présents au Maroc, qui bénéficieront de la montée en puissance progressive du dispositif industriel, ainsi que sur le développement d’activités d’ingénierie nécessaires au projet, permettant, ainsi, la réalisation d’un taux d’intégration locale de 60 pc au démarrage du projet et 80 pc à terme. 

La performance des fournisseurs locaux d’équipements automobile permettra à ces derniers de bénéficier d’une croissance très significative de leur activité et générera un approvisionnement à l’export, en composants et pièces automobile d’un volume d’un milliard d’euros par an.

Le projet va permettre la création de 4.500 emplois directs et 20.000 indirects dans les secteurs de la fourniture de composants et d’ingénierie. I lcontribuera, à ce titre, au développement d’une filière Recherche et Développement, pour atteindre à terme 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs.

De même, le projet favorisera l’implantation de nouveaux équipementiers dans la région du Gharb et participera à faire émerger un nouveau pôle industriel régional d’excellence dans l’automobile.