Le Salon du cheval revient en force

Après une absence de deux années, le Salon du cheval est organisé du 18 au 23 octobre.

Des compétitions nationales et internationales sont prévues, de même qu’une Tbourida et un concours de photographie. Un partenariat sera signé avec l’Association des Emirats des chevaux arabes.

Le Salon du cheval d’El Jadida se tient, cette année, au grand bonheur des passionnés de la filière équine. Du 18 au 23 octobre, cet événement qui était absent pendant deux années à cause de la pandémie est organisé avec pour thème «Le cheval, facteur de développement territorial». Cette édition est l’occasion de revenir sur le rôle du cheval en tant que vecteur de développement territorial et de souligner une nouvelle fois sa place de choix dans le patrimoine culturel marocain. C’est le Prince Héritier Moulay El Hassan qui a présidé la cérémonie d’ouverture du salon.
Cette année, le cheval est célébré avec la participation de quelque 42 pays et environ 200 000 visiteurs. L’évènement réserve un programme riche et varié qui comprend outre les activités équestres ludiques, d’autres culturelles, artistiques, sportives et récréatives. A noter que cette édition connaît la forte participation de différents pays africains.
Ainsi, une compétition de Tbourida est programmée avec les meilleures Sorbas (troupes de tbourida) du pays, représentant chacune une région. Au nombre de 18, soit 6 de plus que la dernière édition, ces professionnels s’affrontent pour remporter le Grand Prix du Roi MohammedVI de Tbourida. Le salon abrite, en outre, les épreuves du Grand Prix du Roi Mohammed VI de saut d’obstacles dans le cadre de la dernière étape du Morocco Royal Tour. De plus, des compétitions nationales et internationales sont au menu, telles que la Coupe des champions des chevaux barbes, du show international A du pur-sang arabe, la Coupe des éleveurs marocains de chevaux arabes, la Coupe des champions des chevaux arabes-barbes, des épreuves de l’Equiplay et bien d’autres.

30 000 emplois permanents

Parallèlement, un programme complet articulé autour de la promotion des métiers et du savoir-faire liés au monde du cheval est prévu, de même qu’un concours d’art dédié aux jeunes talents. Il récompense les meilleurs dessins et peinture sur le thème «Cheval». Il connaît par ailleurs la remise de prix du concours de son Altesse Sheikh Mansour Ben Zayd de photographie, qui est ouvert aux photographes internationaux et organisé en partenariat avec l’union des photographes arabes sur le thème «Cheval», avec une catégorie spécifique dédiée à la Tbourida.
Compte tenu de l’importance de ce salon et de l’ampleur qu’il a prise à l’international, un partenariat stratégique avec l’association des Emirats des chevaux arabes, sera signé et ce, dans le but d’échanger des expertises en termes d’organisation de compétitions du pur-sang arabe. Et comme à l’accoutumée, le cheval est encore une fois au centre de nombreuses conférences culturelles et scientifiques.
Ce salon est devenu un évènement équestre d’envergure pour la valorisation et la promotion de cette filière équine, qui assure
30 000 emplois permanents au Maroc. Il a réussi en quelques éditions organisées depuis 2008, à s’ériger en lieu de rencontres annuel entre les différents intervenants du secteur. La finalité est de mettre la lumière sur le patrimoine culturel lié au cheval et l’attachement des citoyens marocains à cette créature.