Le Sahara au programme du Conseil de sécurité

Le CELAC plaide en faveur du Maroc devant la 4e Commission.

Le Conseil de sécurité, sous la présidence tournante de la France depuis le 1er octobre, prévoit un briefing sur le Sahara vers la fin de ce mois d’octobre. La réunion qui sera consacrée à l’examen de la situation dans cette région coïncide avec le début de la prise de fonction du nouvel envoyé personnel du Secrétaire général, l’ancien président allemand Horst Köhler. D’ailleurs, précise-t-on auprès de l’ONU, cette réunion se tiendra le 24, «en présence du nouvel envoyé personnel du Secrétaire général, Horst Köhler». Ce dernier devrait soumettre un premier rapport après une visite dans la région au Secrétaire général. En effet, et selon la tradition, c’est ce dernier qui va présenter le compte rendu de ce briefing semestriel, selon l’agenda prévisionnel du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre. Par ailleurs, précise la même source, le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU s’apprête à se rendre en ce mois d’octobre dans la région pour relancer les négociations à l’arrêt depuis 2012. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné, il y a quelques jours, l’importance de cette visite pour relancer le processus onusien au Sahara avec «un nouveau dynamisme». Pendant ce temps, la position marocaine sur la question continue de percer. En effet, la Communauté des Etats latino-américains et des Caraïbes (CELAC) a réaffirmé, lundi devant la 4e Commission des Nations Unies, son soutien ferme aux efforts visant une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain. La CELAC, un groupe de 33 Etats créé en 2010, continue, ainsi, de soutenir avec force les efforts du Secrétaire général et de son envoyé personnel visant à parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara.