Le revolving reprend des couleurs

La conjoncture semble porteuse pour le revolving. Ce produit, consistant en un crédit à la consommation basé sur une réserve d’argent renouvelable, a connu une hausse de production de 20% sur les trois premiers trimestres de l’année, selon les statistiques de l’APSF.

Néanmoins, avec un volume de 35,5 MDH, cette production reste négligeable dans le total de financements placés sur la période (10,6 milliards de DH). En outre, il faut noter qu’en dépit de cette hausse de la production, l’encours qui reste lui aussi anecdotique par rapport au stock global de financements à la consommation (158,4 MDH sur un total de 45,3 milliards de DH) connaît une baisse de 5%, signe que le rythme d’amortissement des capitaux est plus important que la cadence de production.