Le projet de la rocade Nord-Est à Agadir entre dans sa phase d’exécution

La voie de contournement sera d’une longueur de 40,5 km. A terme, l’infrastructure routière permettra de fiabiliser les temps de parcours entre l’Aéroport Al Massira, le port d’Agadir, la station de Taghazout, les parcs industriels et la zone franche. Le coût de ce chantier est de 770 millions de DH.

Le projet de la rocade Nord-Est à Agadir avance. Les travaux pour l’aménagement de la première section de la voie de contournement Nord Est, reliant l’aéroport à la RN11, sont en cours de démarrage. Le marché relatif à cette partie du projet a été approuvé. Il s’agit de la réalisation  d’un linéaire de 7,5 km  pour un montant de 79 millions de DH.

Quant à la voie de contournement Nord Est, reliant la RN11 (pénétration  autoroutière d’Agadir) à Abaraz (hay Mohammadi), il s’agit d’un linéaire de 10 km qui nécessitera pour sa réalisation un montant de 179 millions de DH. Le commencement de ces travaux est annoncé pour février 2021. Le reste des sections de la voie de contournement Nord-Est et les ouvrages spécifiques y afférants sont pour leur part au stade d’étude. Le lancement des travaux est prévu à partir de mars 2021 en fonction des versements des quotes-parts des partenaires et la validation des études, est-il précisé du côté institutionnel.

D’une longueur totale de 40,5 km, la future rocade ou voies de contournement Nord-Est va dévier le trafic de transit Nord/Sud et Nord/Sud /port de la route nationale actuelle devenue urbaine. Il s’agit à travers l’aménagement de cet ouvrage de réduire le temps de traversée du trafic, surtout de poids lourds de transport de marchandises et renforcer la sécurité routière, en supprimant les points noirs engendrés par la circulation des camions. A terme, l’infrastructure routière permettra de fiabiliser les temps de parcours entre l’Aéroport Al Massira, le port d’Agadir, la station de Taghazout, le grand stade d’Agadir, les zones de logistique d’Agadir et Ait Melloul, les parcs Haliopolis, l’agropole et la future zone franche. Ceci sans oublier la zone industrielle d’Ait Melloul et le complexe universitaire de la ville. Ce sont ainsi onze ouvrages spécifiques de nouvelle génération (tremis, échangeurs) qui seront réalisés tout au long de l’infrastructure prévue sur deux fois deux voies. Coût global de ce programme: un investissement de 770 millions de DH.