Le Programme villes sans bidonvilles triple le patrimoine de ses bénéficiaires

Les bénéficiaires du Programme villes sans bidonvilles réalisent une belle opération financière en déménageant de leurs baraques. A travers le dispositif, ils parviennent en effet à tripler leur patrimoine, selon la dernière enquête dévoilée par le ministère de l’habitat sur les impacts des programmes de lutte contre l’habitat insalubre.

En début de parcours, les ménages bénéficiaires ne sont propriétaires que d’une baraque dont le prix de marché tourne autour de 63 000 DH. Un terrain est ensuite mis à leur disposition pour 13 000 DH qu’ils construisent pour 150 000 DH, soit une charge totale de 163000 DH. En bout de course, ils se retrouvent propriétaires d’un logement facilement cessible à plus de 340 000 DH. Si l’on retranche ce qu’ils ont déboursé (163000DH), leur profit net approche les 180000 DH, ce qui correspond bien au triple de la valeur de la baraque qu’ils possédaient au départ.