Le prix du poulet revient à  la normale, selon la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole

La dernière vague de chaleur qu’a connue le Maroc, entre le 25 et le 28 juin, a occasionné des pertes de 12% dans le secteur avicole au niveau national, ce qui s’est répercuté sur les prix de revient de ces produits qui ont fortement augmenté.

Les prix du poulet de chaire et des oeufs sont revenus à la normale et commencent à se stabiliser, après leur flambée le mois dernier, a affirmé le président de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), Youssef Alaoui.

La dernière vague de chaleur qu’a connue le Maroc, entre le 25 et le 28 juin, a occasionné des pertes de 12% dans le secteur avicole au niveau national, ce qui s’est répercuté sur les prix de revient de ces produits qui ont fortement augmenté, a souligné M. Alaoui dans une déclaration à Radio Chaîne Inter, ajoutant que depuis dimanche soir, les prix ont commencé à se stabiliser pour se maintenir à leur prix normal.

Les marchés seront largement approvisionnés en oeufs et en poulets durant le mois de Ramadan, a rassuré M. Alaoui, faisant savoir que les producteurs de volaille anticipent en général en été pour répondre à la demande qui augmente en cette période.

La FISA avait indiqué dans un communiqué que la dernière vague de chaleur qui a touché le Royaume récemment a fait chuter les performances zootechniques de production. Il s’agit des pertes de poids de 25% pour les poulets, de 10% pour les dindes et de 10% pour la ponte.

Quant aux pertes financières conséquentes à cette canicule, elles sont estimées à 55 millions de dh liées aux mortalités des volailles et à 76 millions de dh liées aux chutes des performances de production.