Le plan national contre l’addiction s’étoffe

Le centre inauguré à  Tanger est le 7e du genre. Suivront bientôt quatre autres établissements.

C’est un nouveau jalon dans la mise en œuvre du programme national de lutte contre les conduites addictives. Après les villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech et Tétouan, voici que Tanger se dote de son propre centre. L’établissement a été inauguré par SM le Roi samedi 11 juillet, dans le quartier de Béni Makada. Ce centre est réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un investissement global de 5,7 MDH, Il traduit la détermination du Souverain à préserver les jeunes de toute déviance ou aléa social et de créer l’environnement nécessaire pour les inciter à une plus grande participation à la vie sociale.

Ainsi, en plus des soins et de l’accompagnement qu’ils reçoivent pendant la durée de leur cure, ces jeunes bénéficient également d’un programme de formation en vue de leur insertion dans le tissu économique et social. Concrètement, le centre, comme les autres établissements déjà ouverts à travers le pays, propose des soins, de la sensibilisation, du diagnostic, de la prévention, et un accompagnement psycho-social. Il développera, ainsi, des actions de sensibilisation et de prévention contre l’usage des stupéfiants, assurera la prise en charge médicale et sociale des personnes souffrant d’un comportement addictif, et œuvrera en faveur d’une implication effective des familles dans les actions de prévention. Il s’assigne également pour objectif la réinsertion sociale des personnes concernées, ainsi que l’encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques, notamment à travers la mise en œuvre et le développement du travail de terrain avec les jeunes gens, les usagers jeunes et les jeunes en danger. Le nouveau centre s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre sur instructions royales par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les ministères de la santé et de l’intérieur. Globalement, ce programme national, doté d’une enveloppe budgétaire globale de plus de 60 MDH, vise à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives, améliorer la qualité de la prise en charge des usagers de drogue, l’accessibilité aux structures de prise en charge, ainsi qu’à encourager le partenariat avec la société civile et les départements sociaux. A noter que près de 10 000 personnes ont pu, au titre de la période 2014-2015, bénéficier des services des différents centres d’addictologie opérationnels.

Par ailleurs, SM le Roi a également inauguré, ce même jour à Tanger, un centre de formation et de renforcement des compétences des femmes, un projet solidaire destiné à la promotion des conditions socio-économiques des personnes cibles et à la valorisation de leur rôle dans le processus de développement local.