Le PJD part à  la conquête de l’Europe… Et des MRE

Trois dirigeants du PJD sont actuellement en mission spéciale en Europe. Leur objectif ? Installer des antennes du parti islamiste dans six pays d’Europe.

Abdessamad Sekkal, Omar Mourabet et Reda Benkhaldoune, trois dirigeants du PJD, sillonnent actuellement l’Europe. Leur mission : mettre en place, d’ici le 15 décembre, des antennes du parti islamiste dans au moins six pays, la France, l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Italie et l’Espagne. Le PJD qui est le premier parti marocain à avoir créé au sein de ses instances dirigeantes une structure dédiée aux MRE, s’est fait néanmoins devancer dans sa conquête de l’Europe par une autre formation : le PAM. Ce dernier dispose déjà, depuis plusieurs mois, de sections en France, en Belgique et en Allemagne. Les deux formations, tout comme l’Istiqlal et l’USFP, qui ont organisé dernièrement des rencontres avec des MRE en Europe, principalement en France, s’activent ainsi à recruter parmi les Marocains du monde dans la perspective d’une future participation de ces derniers aux élections législatives de 2017. La course au vote des MRE est donc déjà lancée, avec un léger avantage pour le PJD dont l’association mère, le MUR, a déjà infiltré, depuis des années, un pan considérable du tissu associatif des MRE en Europe. Une autre partie est largement dominée par Al Adl Wal Ihssan, surtout en Italie et en Espagne. Entre-temps, la question du vote des MRE revient de nouveau au devant de l’actualité.