Le PJD en précampagne électorale

Une campagne électorale avant terme. Voilà  à  quoi ressemble la «caravane de la lampe», la virée annuelle des élus du PJD à  travers certaines régions du pays.

La 7e édition qui a eu lieu le week-end dernier a été qualifiée de plus agressive que les précédentes. Elle a même connu, d’après certaines sources partisanes, un clash avec les autorité locales dans certaines communes qui auraient refusé de recevoir la délégation des parlementaires du PJD. C’est que ces derniers, assure-t-on, «ont de plus en plus tendance à prendre une simple activité partisane pour une mission officielle». Bref, avec les habituels meetings politiques, speechs et rencontres avec les électeurs et les acteurs locaux à travers le pays, mêlés cette année à une dose de propagande au profit du gouvernement, les élus islamistes auront fait le plein de questions orales et écrites à adresser à certains membres du gouvernement.

Autre particularité de cette campagne, elle aura servi à mesurer la popularité du gouvernement dans des zones reculées. La campagne de cette année ayant particulièrement concerné des zones où le PJD n’est pas très implanté. Elle aura été également l’occasion pour distiller quelques messages à leurs adversaires politiques et de préparer le terrain pour les futures élections communales.