Le PJD crée sa propre association amazighe

L’association « Tamazight pour tous les Marocains » a pour objectif non avoué de contrer le mouvement associatif, laïc dans sa globalité, et pas très amène avec la politique et le discours moralisateur du PJD.

Le PJD vient de boucler la boucle. Il a déjà créé son propre syndicat (UNTM), son association des droits de l’homme (Forum de la dignité des droits de l’homme), son centre de recherches (Centre marocain des études et des recherches modernes), son association patronale (Espace marocain des professionnels), son association des élus, son ordre des avocats, ses organisations des médecins, ingénieurs et de l’action féminine. Depuis le 1er juillet, il dispose également de sa propre association amazighe. L’association «Tamazight pour tous les Marocains» a pour objectif non avoué de contrer le mouvement associatif, laïc dans sa globalité, et pas très amène avec la politique et le discours moralisateur du PJD. Faut-il rappeler que la tension entre le PJD et le mouvement associatif était à son paroxysme à la veille des dernières élections législatives et que des associations amazighes ont même appelé au vote contre le parti islamiste ? Cela en réaction à des propos, jugés provocateurs de l’actuel chef du gouvernement envers les Amazighs et leur culture. De même que la préparation et le débat du projet de loi organique relatif à l’officialisation de la langue amazighe ne sont pas, non plus, étrangers à la création de cette organisation. Le PJD espère ainsi s’offrir une tribune associative pour défendre ses positions relatives à cette question.