Le nouveau code de la presse sera soumis au Parlement en avril

Le projet du nouveau code de la presse sera soumis au parlement à  la session d’avril, a annoncé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

« Malgré les longs et riches débats qu’il suscite, ce projet sera soumis au parlement au mois d’avril », a assuré le ministre dans un entretien au journal « Aujourd’hui le Maroc« .

Il a, dans ce sens, souligné qu’il s’agit d’un « texte capital » du fait qu’il exclut l’éventualité de mettre les journalistes en prison et ne contient aucune disposition prévoyant des sanctions privatives de liberté.

Au sujet de la situation de la presse, M. El Khalfi a affirmé que les indicateurs démontrent clairement que « le champ des libertés s’est effectivement étendu au Maroc », soutenant que la plupart des rapports des organisations internationales qui ne sont pas de cet avis se fondent sur des cas isolés.

Concernant le refus de son département de délivrer des cartes de presse à des professionnels, le ministre a indiqué que lorsque la commission des cartes refuse de délivrer ce document, elle doit adresser à l’intéressé une lettre dans laquelle elle consigne les motifs de son refus, précisant que le journaliste débouté dispose alors d’un délai d’un mois pour marquer son opposition ou faire part de ses remarques.

Le ministre a, en outre, fait savoir qu’au cours de la 2ème réunion de la commission des cartes, quelques 1 100 cartes de presse ont été distribuées et que son département continue de recevoir des demandes qu’il en prend en considération en dépit de l’expiration du délai fixé pour le dépôt des demandes d’obtention de la carte de presse.