Le nord de l’Italie frappé par un nouveau séisme

Aucun bilan officiel des victimes éventuelles n’a encore été publié.

Une forte secousse sismique a frappé, mardi, vers 9H00 HL (07h00 GMT), plusieurs régions du nord de l’Italie, dont l’Emilie Romagne, déjà touchée il y a une dizaine de jours par un séisme de 5,9 degrés sur l’échelle de Richter qui avait fait 7 morts et des dizaines de blessés.

L’épicentre de ce nouveau séisme, de magnitude 5,8 degrés, a été localisé dans la région de Mirandola, près de Modène (Emilie Romagne), à une profondeur de 5 à 10 km, selon l’institut national italien de géophysique et de vulcanologie.

La secousse a été ressentie dans plusieurs villes de Lombardie, notamment à Milan, en Toscane, à Florence et à Pise, en Emilie Romagne, en particulier à Bologne, Modène et Emilia Finale. Cette dernière ville et sa zone avaient enregistré de sérieux dommages suite à la secousse du 20 mai qui avait porté un coup dur au tissu industriel et au patrimoine culturel de la région.

Aucun bilan officiel des victimes éventuelles n’a encore été publié après ce nouveau séisme qui aurait causé l’effondrement de nombreux édifices et habitations dans les zones fortement secouées.

Les écoles et les administrations ont été évacuées par précaution dans plusieurs régions à un moment où des interruptions sont signalées au niveau des réseaux téléphoniques et du transport ferroviaire.

Depuis une dizaine de jours, une série de secousses sont enregistrées par intermittence aussi bien au nord que dans le sud du pays.

Lundi encore, la région de la Calabre et de la Basilicate (sud) ont a été touchées par une forte secousse de magnitude 4,3 degrés.