Le Maroc veut améliorer l’attractivité de ses ports de plaisance et marinas

La Société marocaine d’Ingénierie touristique (SMIT), l’Association internationale des Villes Portuaires (AIVP), l’Agence nationale des Ports (ANP) et l’Association des ports de plaisance marocains (APPM) ont signé un accord de partenariat visant la réalisation d’une étude d’amélioration de l’attractivité des marinas marocaines.

La signature de ce partenariat a eu lieu lors de la 17ème Conférence mondiale Villes & Ports, organisée par l’AIVP, du 11 au 13 mai courant à Tanger, indique la SMIT dans un communiqué.

Ce partenariat initié aura pour objet de conjuguer les efforts afin d’attirer des investissements pour le développement de la plaisance touristique. Il s’agit également de rendre les marinas attrayantes et visibles toute l’année, notamment à travers une meilleure intégration physique, fonctionnelle et économique de son environnement, une meilleure adéquation entre les caractéristiques des sites existants et des opportunités d’investissements identifiées et le développement d’un tissu dense de TPME touristiques au niveau desdites marinas (services, commerces, offre touristique, gestion des flux et cheminements, stationnement…).

Le littoral du Maroc compte des dizaines de ports de plaisance, avec des infrastructures portuaires et services développés et assez modernes, pouvant représenter une richesse pour l’économie bleue portée par le Gouvernement, rappelle le communiqué, notant que les marinas marocaines disposent d’atouts privilégiés pour développer une activité touristique à dimension internationale.