Le Maroc renforce sa filière oléagineuse

Le Programme Maghreb Oléagineux encourage l’adoption de pratiques agricoles durables. Il s’inscrit pleinement dans la stratégie agricole du Maroc, Génération Green, qui ambitionne d’atteindre 80 000 hectares d’oléagineux en 2030.

Pour satisfaire leurs marchés, les industriels ont un important besoin de graines oléagineuses. Cette demande ne peut être satisfaite sans une organisation territoriale performante, de la mise en culture à la collecte des graines. C’est ce qui ressort d’une conférence de presse organisée, mardi 28 septembre, par les initiateurs du programme de promotion Maghreb Oléagineux. Il s’agit d’un programme cofinancé par l’Union européenne et Terres Univia et qui a pour objectif d’améliorer les performances de la filière marocaine de colza et de tournesol grâce aux semences européennes réputées pour leur qualité et leur rendement. Ainsi, la production locale de colza et tournesol devrait augmenter et les importations de graines oléagineuses devraient diminuer au profit de l’économie marocaine.

 Notons que depuis 2009, les pouvoirs publics ont placé la relance de la filière oléagineuse marocaine comme un objectif essentiel du Plan Maroc Vert. La signature du contrat programme en 2013 entre le gouvernement et l’interprofession marocaine (FOLEA) a permis de déployer les moyens nécessaires au développement de la filière oléagineuse et se traduit par une progression moyenne des surfaces cultivées en tournesol et colza de plus de 50% entre 2013 et 2020, et une superficie de 40 000 hectares à son plus haut niveau.