Le Maroc relance le logement pour la classe moyenne

Une convention cadre relative à  la réalisation de 20 000 logements destinés à  la classe moyenne à  l’horizon 2016 a été signée, mercredi à  Rabat, entre le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

Paraphée par le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah, et le président de la FNPI, Youssef Benmansour, la convention vise à faciliter l’accès d’une population dont le revenu est inférieur à 20.000 dirhams, à un logement entre 80 et 150 m² à céder à 6 000 DH HT, à réduire le déficit en logements et à diversifier et intensifier l’offre en logements.

Cette convention s’inscrit également dans le cadre des orientations du programme gouvernemental visant la réduction du déficit en logements à près de 50 pc à l’horizon 2016.

En vertu de cet accord, le ministère s’engage à soutenir les promoteurs immobiliers et à améliorer la rentabilité des projets de logements destinés à la classe moyenne, notamment dans les grandes agglomérations, à travers l’optimisation des normes d’urbanisme en vigueur, notamment en termes de densité et de verticalité, et à accomplir les démarches administratives nécessaires à la réalisation des projets rentrant dans ce cadre.

De son côté, la FNPI s’engage à inciter les promoteurs immobiliers à réaliser une première tranche de 20.000 logements à l’horizon 2016 destinée à la classe moyenne, et ce conformément aux prescriptions techniques et architecturales telles que définies dans le cahier des charges.

Dans une déclaration à la MAP en marge de la cérémonie de signature, M. Benabdallah a relevé l’impératif d’accompagner financièrement le secteur de l’habitat, compte tenu du rôle crucial qu’il occupe à plusieurs niveaux, ajoutant que son département prendra les mesures nécessaires pour accompagner les projets dédiés à la classe moyenne.

Pour sa part, M. Benmansour a souligné que cette convention garantira la diversification de l’offre dans le domaine de l’habitat et répondra aux besoins de la classe moyenne, exprimant l’engagement de la Fédération aux côtés du ministère pour dépasser les obstacles liés à la réalisation de ce type de projets, notamment dans les grandes villes.

Selon un document du ministère, le programme de logements pour la classe moyenne a connu récemment un dynamisme, à travers l’adhésion de 22 sociétés de promotion immobilière visant la réalisation de près de 10.000 logements, dont 3 680 logements ont fait l’objet de signature d’une convention cadre entre le ministère de l’Habitat et la politique de la ville et la Holding d’aménagement Al Omrane en décembre 2013.