Le Maroc participe au Forum sino-arabe pour la réforme et le développement à Beijing

Le ministère chinois des Affaires étrangères organise, jeudi à Beijing, la 3ème édition du Forum sino-arabe pour la réforme et le développement.

Organisé en collaboration avec le Centre d’études sino-arabe pour le développement et la réforme, ce forum vise à renforcer le dialogue et la coopération entre la Chine et les Etats membres de la Ligue arabe, tout en promouvant la paix et le progrès dans le monde.

Selon le programme communiqué par les organisateurs, cette 3ème édition du forum se penchera sur deux axes principaux, à savoir la nécessité de renforcer la cohérence entre les stratégies de développement et d’oeuvrer ensemble pour le développement mondial, ainsi que l’engagement en faveur d’un développement axé sur l’innovation et la mise en place d’un développement solide, vert et sain.

Ainsi, nombre d’experts chinois et issus des pays membres de la ligue arabe, discuteront, lors du premier axe, de la question du développement social et de son rôle dans la réalisation de l’initiative mondiale de développement, du renforcement des relations stratégiques sino-arabes et du partenariat entre la Chine et les pays de la Ligue arabe en vue d’un développement durable.

Les experts débattront également des moyens à même d’ »entamer une nouvelle page” pour un développement innovant et une coopération globale entre la Chine et les pays de la Ligue arabe, de créer un système de connaissances indépendant pour le développement mondial, et de promouvoir un partenariat dans les domaine des TIC et de l’industrie, tout en s’arrêtant sur l’importance de la coopération stratégique sino-arabe dans un monde en mutation.

Le deuxième axe sera marqué par une intervention de Nasser Bouchiba, président de l’Association de coopération Afrique-Chine pour le développement, qui portera sur la coopération en matière d’agriculture oasienne entre la Chine et le Maroc, sur la base de l’initiative pour le développement mondial.

Cet axe se penchera, en outre, sur le rôle de l’initiative « la Ceinture et la Route” et de l’initiative pour le développement mondial proposée par la Chine, ainsi que la nécessité de coordonner et d’harmoniser les stratégies de développement, tout en mettant l’accent sur les nouvelles opportunités offertes en matière de coopération énergétique et de relance verte sino-arabe.