Le mariage précoce en question

L’année 2013 a marqué un tournant dans la tendance puisque 52% des mariages précoces ont été enregistrés dans les villes.

L’Association Insaf vient de dévoiler à Genève les chiffres sur le mariage précoce au Maroc. Un phénomène qui concerne particulièrement les jeunes filles et qui représentait 11% des demandes de mariage entre 2007 et 2013, soit pas moins de 300 000 demandes de mariage. L’année 2013 a marqué un tournant dans la tendance puisque 52% des mariages précoces ont été enregistrés dans les villes. Enfin, le mariage précoce est lié au chômage puisque seulement 0,07% des demandeurs de mariage précoce en 2013 étaient actifs.