Le mariage des mineures en question

L’Association droits et justice pointe du doigt le rapport entre le vide juridique et l’augmentation du mariage des mineurs au Maroc, dans son programme «Combattre le mariage des mineurs au Maroc».

L’ONG qui dévoilera, le 2 mars prochain, les principaux contours de son programme, insiste sur l’importance de mener «un plaidoyer auprès de l’Etat pour interdire immédiatement le mariage des mineures, et supprimer l’article 16 de la Moudawana qui favorise la prolifération du phénomène».