Le marché halal mondial compte 1,8 milliard de consommateurs

Le marché halal mondial, qui se développe à grande vitesse, compte actuellement 1,8 milliard de consommateurs, a fait savoir, mardi à Casablanca, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

« Nous nous adressons à 1,8 milliard de consommateurs avec un taux de croissance annuel de 2,5 % à 3 % » , a précisé le ministre dans une allocution lue en son nom par le Directeur général de l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR), Abderrahim Taîbi, à l’ouverture de la 2ème édition du Forum Halal Maroc (FOHAM).

Cette population de consommateurs s’ajoute à un segment croissant de non musulmans désireux consommer des produits halal pour des raisons de qualité et d’hygiène sanitaire, a-t-il relevé, notant que ce marché hyper potentiel dégage des bénéfices estimés à 2.300 milliards de dollars de par le monde.

Il a, à cet égard, souligné que l’industrie halal qui représente une part de marché de 16 pc du total de l’industrie alimentaire mondiale, appelant les entreprises marocaines à saisir les opportunités offertes par le marché non seulement comme étant des producteurs mais également en tant que sociétés commerciales.

Le Label halal Maroc, favorablement accueilli par les exportateurs et les institutions concernés, fait l’objet en continu d’actions d’amélioration pour renforcer sa crédibilité, son attractivité et son acceptation, a-t-il indiqué.

S’attardant sur le bilan de trois années d’existence du Label Halal Maroc, M. Elalamy l’a qualifié de « satisfaisant ». A ce jour, 66 unités jouissent du droit d’usage du label et une dizaine sont en cours, couvrant ainsi les produits à base de viande, les produits de la mer, les produits laitiers, les épices, les huiles, en plus des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle.

Pour sa part, le ministre délégué chargé du Commerce Extérieur, Mohamed Abbou a indiqué que cette deuxième édition est une occasion pour échanger sur une thématique consacrée à un secteur qui se développe actuellement de manière exponentielle et dont le Maroc peut tirer profit pour devenir une plateforme régionale de production et de commercialisation des produits halal destinés à l’export.

Le choix du thème de ce Forum est évidemment de grande pertinence et traduit « notre aspiration à développer les capacités de notre pays pour renforcer sa présence sur le marché mondial du halal qui compte plus d’un milliard et demi de consommateurs répartis sur plus de 100 pays », a-t-il insisté dans une allocution lue en son nom par l’inspecteur général du ministère, Mohamed Benjelloun.

« Ce forum, a-t-il ajouté, constituera également une occasion pour les bonnes pratiques internationales en la matière, afin de tracer nos lignes stratégiques et de tisser des liens de collaboration future avec les pays leaders dans ce domaine ».

Conscient des enjeux de ce secteur à forte valeur ajoutée et connaissant les perspectives et les opportunités d’affaires qu’offre l’exportation des produits Halal marocains, du fait de la dynamique des entreprises marocaines de l’ouverture de l’économie national sur le marché mondial, le Maroc ne peut que conquérir des parts du marché des produits halal, mais tout cela nécessitera une réelle vision stratégique avec une véritable volonté politique, a plaidé M. Abbou.

Et de rappeler que son Département a intégré dans son Plan National de Développement des Echanges Commerciaux (PDEC) l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de développement des exportations des produits halal.

L’étude stratégique du positionnement du Maroc dans le secteur halal a été effectivement lancée avec le concours du Centre du Commerce International a-t-il ajouté, précisant que cette étude vise à dresser une image globale du secteur Halal au Maroc en faisant ressortir les caractéristiques principales et les enjeux majeurs ainsi que la proposition des mesures nécessaires pour le développement du secteur et d’un plan d’action détaillé avec des objectifs claires.