Le factoring en très bonne forme !

L’allongement exceptionnel des délais de paiement, qui vont aujourd’hui jusqu’à  7 mois, continue de doper l’activité du factoring.

De sources concordantes, en 2013, des centaines d’entreprises ont fait appel à ce mode de mobilisation des créances. Ces entreprises cédantes vont même jusqu’à facturer systématiquement le taux de la prestation du factor (entre 5 et 10%) directement à leur clientèle. «Puisque nous cédons toutes nos factures au factor, nos prix sont dorénavant augmentés du taux de l’affacturage que l’on fait supporter à nos clients pour ne pas réduire nos marges», affirme un DAF. Pour rappel, l’activité factoring a réalisé une croissance de 28% entre 2011 et 2012 et au vu de l’attrait de la formule, les spécialistes prévoient une croissance de plus de 30% au titre de 2013.