Le double discours du gouvernement

Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement a été mal inspiré lors de ses dernières sorties relatives à la question des stagiaires des centres de formation de l’éducation nationale.

Alors que le gouvernement et les grévistes étaient sur le point d’arriver à un accord, Mustapha El Khalfi a déclaré que le gouvernement n’allait pas céder et qu’il allait déclarer année blanche si les stagiaires ne reprenaient pas les cours avant la fin des vacances actuelles. Finalement, les deux parties ont dépassé ce malentendu et sont sur le point de conclure un accord, prévoyant le recrutement de l’ensemble des stagiaires (10000 au total) sans avoir à abroger les deux décrets à l’origine de la discorde. Le gouvernement avait déjà proposé de les intégrer en deux temps, un premier groupe de 7000 stagiaires en juin 2016 et un deuxième de 3 000 stagiaires en janvier 2017.