Le Conseil de la région Guelmim-Oued Noun adopte son budget 2022

Le budget de gestion représente 17% du budget prévisionnel, tandis que le budget d’équipement (83%) porte sur des conventions relatives à l’amélioration de l’offre éducative et à l’enseignement supérieur via la création d’écoles et des instituts supérieurs dans les différentes provinces de la région.


Le Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, réuni en session extraordinaire du mois d’octobre, a approuvé mercredi son projet du budget au titre de l’exercice 2022.

Lors de cette séance présidée par la présidente du Conseil Mbarka Bouaida, en présence du wali de la région Mohamed Najem Abhay et des gouverneurs des provinces de Sidi Ifni, d’Assa-Zag et de Tan-Tan, les membres du Conseil ont approuvé le budget au titre de l’exercice 2022, estimé à plus de 446,89 millions de dirhams (MDH), dont environ 76,95 MDH réservés à la gestion et plus de 369,95 MDH à l’équipement.

S’exprimant à cette occasion, Mme Bouaida a souligné que la tenue de cette session extraordinaire intervient après le parachèvement des différentes structures de cette instance élue et dans le cadre d’une phase marquée par l’ambition du Maroc de mettre en œuvre un nouveau modèle de développement basé sur une stratégie claire et une méthodologie axée sur une coordination centrale, régionale et locale.

Le Conseil régional a œuvré à l’élaboration d’une vision stratégique pour promouvoir le développement, basée sur le Programme de développement régional (PDR) et le Schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT), a-t-elle poursuivi.

Elle a également mis l’accent sur le contrat-programme entre l’État et la Région approuvé en juillet dernier, notant que le Conseil a eu recours à la contractualisation avec l’Etat pour mettre en œuvre certains projets prioritaires du programme de développement régional (2021-2023).

Ce contrat-programme qui comprend 37 projets et auquel a été allouée une enveloppe budgétaire de cinq milliards de dirhams, vise notamment à améliorer l’attractivité économique des territoires, soutenir la compétitivité économique, promouvoir l’intégration sociale et réduire les disparités sociales, à même de protéger et valoriser le patrimoine naturel et culturel.

Par ailleurs, Mme Bouaida a passé en revue le contexte d’élaboration du projet de budget du Conseil pour 2022 et ses composantes, précisant que le budget de gestion représente 17% du budget prévisionnel, tandis que le budget d’équipement (83%) porte sur des conventions relatives à l’amélioration de l’offre éducative et à l’enseignement supérieur via la création d’écoles et des instituts supérieurs dans les différentes provinces de la région et la mise en place de la cité des métiers et des compétences à Guelmim.

Le conseil de la région de Guelmim-Oued Noun avait adopté son règlement intérieur et élu les présidents et vice-présidents de ses commissions permanentes, lors de deux dernières sessions extraordinaires.