Le CMI rassure les porteurs de cartes

le Centre monétique interbancaire (CMI) et la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM) ne font pas bon ménage.

Décidément, le Centre monétique interbancaire (CMI) et la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM) ne font pas bon ménage. Cette fois-ci, c’est la récente déclaration du président de la FNEM, El Amine Serhani, dans un mensuel marocain, qui fait grincer des dents les responsables du CMI et il y a de quoi. Il y affirme en effet que le «commerçant fait supporter ses frais (ndlr : de transaction par carte) au consommateur final». Il n’en fallait pas moins pour que le CMI rectifie : «Contrairement à ce qui a été relayé par une certaine presse mal informée, les porteurs de cartes bancaires marocaines qui procèdent à des achats auprès des sites internet marocains ne subissent aucune surcharge ni commission de la part de leur banque».