Le CIH et la BP plus fermes sur le crédit Fogarim

Lassées d’attendre que les pouvoirs publics poussent tout le secteur bancaire à s’engager davantage dans la distribution de crédits adossés à la garantie Fogarim, les établissements les plus actifs sur ce segment, CIH Bank et la Banque Populaire principalement, improvisent leurs propres solutions.

Elles ont en effet durci leurs conditions en abaissant la quotité de financement accordée à la clientèle. Au lieu des 80% qui avaient cours jusqu’à il y a quelques mois, l’on n’accorde aujourd’hui que 70% tout au plus, selon les promoteurs immobiliers. L’on rapporte aussi une petite hausse du taux d’intérêt qui atteint actuellement 6,24% en moyenne. Une pratique plus pernicieuse dénoncée par les promoteurs veut que les banques ne financent que les acquéreurs au sein de programmes dont elles ont financé la construction. Ce durcissement se comprend vu le risque grandissant que supporte essentiellement CIH Bank et la BP, alors que tout le secteur est supposé participer à l’effort.