Le chercheur agronome marocain Abdelwahab Zayed désigné ambassadeur de bonne volonté de l’Onu

Le chercheur agronome marocain Abdelwahab Zayed, secrétaire général du Prix international Khalifa du palmier dattier (Emirats Arabes Unis) a été désigné ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies, a-t-on appris mercredi à Abou Dhabi.

Selon un communiqué du Prix, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a octroyé, mardi à Rome, au Dr Abdelwahab Zayed le titre d’ambassadeur de bonne volonté de cette Organisation onusienne auprès de l’Etat des Emirats Arabes Unis (EEAU) en considération pour ses efforts et ses importantes contributions au développement du secteur agricole aux niveaux arabe et international.

Le chercheur marocain qui a reçu cette distinction onusienne, compte à son actif de nombreuses recherches, études et expériences ayant contribué de manière efficiente au développement du secteur agricole, plus particulièrement du palmier dattier.

Lauréat de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV Hassan), Abdelwahab Zayed est un expert international confirmé dans le domaine de la culture du palmier dattier.

Après avoir obtenu son diplôme de doctorat en horticulture à l’université américaine de Colorado, et son travail en tant que chercheur dans plusieurs institutions scientifiques internationales et onusiennes, il a rejoint, à la fin des années 1990, l’Institut National de la Recherche Agronomique « INRA » de Rabat, comme il était conférencier à l’université Cadi Ayyad à Marrakech.

Le chercheur marocain, qui avait aussi occupé, pendant vingt ans, le poste de haut expert technique au sein de la FAO et du Programme des Nations unies pour le développement, est actuellement conseiller au ministère des Affaires de la présidence de l’Etat des Emirats arabes unis, et secrétaire général du Prix international Khalifa du palmier dattier.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages scientifiques, dont un sur le palmier dattier, et lauréat de plusieurs prix d’excellence et de considération qui lui ont été attribués notamment par la FAO en 1999 et l’Organisation arabe pour le développement agricole.