Le BTP plombé par la crise des travaux publics

Le secteur du bà¢timent et travaux publics (BTP) ne sort toujours pas de son chapitre de baisse et n’est pas près d’en sortir.

En effet, c’est ce qui ressort de la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur les résultats des enquêtes de conjoncture relatifs aux réalisations du 2ème trimestre 2013 et aux pronostics pour le 3ème trimestre 2013 des secteurs de l’industrie manufacturière, de l’énergie, des mines et du BTP. Ainsi, ces pronostics, pour le 3ème trimestre 2013, font ressortir une légère diminution de l’activité du BTP avec 35% des chefs d’entreprises qui prévoient une baisse, contre 23% une hausse. Selon le HCP, «cette légère baisse résulterait, en ce 3ème trimestre 2013, du recul de l’activité au niveau des travaux publics et de sa légère hausse au niveau du bâtiment». S’agissant des réalisations au cours du 2ème trimestre 2013, les responsables des entreprises du BTP avancent que leur activité aurait connu une légère baisse au 2ème trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent.

C’est ainsi que 31% des patrons ont déclaré une diminution de leur activité, 47% une stabilité et 22% une hausse. «Cette légère baisse aurait résulté de l’effet conjugué, d’une part, du recul de l’activité des Travaux Publics exprimé par 41% des patrons et, d’autre part, de l’accroissement de l’activité du Bâtiment selon 29% des patrons», a commenté le HCP. Plus en détail, concernant les Travaux Publics, le recul aurait été enregistré, particulièrement, au niveau des activités de «Construction du gros œuvre de bâtiments» et de «Construction de chaussées routières et de sols sportifs». En revanche, les activités des «Travaux spécialisés de génie civil» auraient connu une hausse. Au  niveau du Bâtiment, ce sont principalement les activités de «Construction du gros œuvre de bâtiments» et de «Plomberie (eau et gaz)» qui se seraient améliorées. Par contre, les activités des «Travaux spécialisés de génie civil» auraient connu une baisse.

Par ailleurs, en ce qui concerne les secteurs de l’énergie et des mines, le HCP souligne que la production aurait connu, au cours du 2ème trimestre 2013, une hausse due, pour le secteur de l’énergie, à une progression conjuguée de la production du «Pétrole raffiné» et de celle de l’«Electricité», et, pour les mines, à une augmentation de la production des «Minéraux non métalliques». Même son de cloche pour la production dans le secteur manufacturier qui aurait connu, également, une augmentation durant le 2ème trimestre 2013 par rapport au trimestre précédent. C’est l’avis de 48 et 25% des patrons qui ont déclaré respectivement une hausse et une baisse.

Cette amélioration aurait résulté, particulièrement, des augmentations de la production  des «Produits de la chimie et de la parachimie», des «Boissons et tabac», des «Ouvrages en métaux (non compris machines et matériel de transport)» et des «Produits issus de la transformation de minéraux de carrière». Aussi, en termes d’emploi, les déclarations des chefs d’entreprises révèlent que, durant le 2ème trimestre 2013, les effectifs employés auraient connu, globalement, une stabilité d’après  la majorité des chefs d’entreprises dans le secteur des mines, dans celui des industries de transformation et dans le BTP. Les effectifs employés dans le secteur de l’énergie, auraient connu, en revanche, une baisse.