Lazywall ressuscite Amina Filali

Le groupe marocain de rock Lazywall a dédié une de ses chansons, AnaAmina, à  l’histoire d’Amina Filali.

Cette jeune fille de 16 ans qui s’est donné la mort en mars 2012 après avoir été obligée de se marier avec son violeur selon les dispositions de l’article 475 du Code pénal. Un article qui a été depuis abrogé. Présentée initialement en anglais, la chanson a été entièrement traduite en darija afin qu’elle puisse toucher un plus large public. Le clip de la chanson AnaAmina sort le 22 octobre courant.