L’axe Casa-Rabat concentre près de 50% des dépôts bancaires et 72% des crédits !

Casablanca s’arroge près de 35% de l’encours des dépôts bancaires au niveau national, soit 87.4 milliards de DH, selon des statistiques obtenues auprès de Bank Al-Maghrib.

Casablanca, poumon économique du pays, c’est peu dire. La métropole s’arroge près de 35% de l’encours des dépôts bancaires au niveau national, soit 87,4 milliards de DH, selon des statistiques obtenues auprès de Bank Al-Maghrib. Un leadership sans partage puisque Rabat qui occupe le deuxième rang affiche un encours de dépôts trois fois moins important, de 31 milliards de DH, soit une part de 12% du total. Cela fait que près de la moitié des dépôts bancaires nationaux se concentre au niveau de Casablanca et Rabat. Le reste se répartit sur 18 villes et autant dire que certaines n’héritent que de miettes (Safi, Larache, El Jadida ou encore Settat affichent individuellement des parts autour de 1%).

La domination de l’axe Casa-Rabat est d’autant plus marquée en matière de crédits. En effet, Casablanca affiche une part de 56% dans le total national, soit 120 milliards de DH de financement quand Rabat dépasse les 34 milliards de DH, soit 16%. En tout, les deux villes concentrent 72% du marché national du crédit. Une véritable aubaine commerciale, mais vu que les dépôts drainés par les deux villes restent de 30% inférieurs aux crédits distribués, cela complique la tâche pour les banques en ces temps de crise de liquidité.