L’autre cahier des charges de M. El Khalfi

Après les cahiers des charges du pôle audiovisuel public, Mustapha El Khalfi récidive avec un autre. Il concerne le secteur cinématographique.

Après les cahiers des charges du pôle audiovisuel public, Mustapha El Khalfi récidive avec un autre. Il concerne le secteur cinématographique. Le texte qui devrait être validé, prochainement, en conseil de gouvernement, soumet toutes les subventions, de production de films, de festivals de cinéma, de rénovation et mise à niveau des salles à un audit de l’IGF. Ceci en aval. En amont, il prévoit trois commissions qui «représentent toutes les tendances culturelles et d’opinion dans la société», pour statuer sur les dossiers de demande d’aides.