Lancement à Casablanca de la 1ère « clinique juridique » pour la promotion de la culture des droits de l’homme

La première clinique juridique au niveau de la région du Grand Casablanca a été lancée, jeudi dans la capitale économique du Royaume, avec pour objectif principal le renforcement de la culture des droits de l’Homme au sein des établissements de l’enseignement supérieur.

Lancée lors d’une rencontre sous la thématique « Cliniques juridiques : concept et mécanismes de travail », organisée par la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) Casablanca-Settat et la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) d’Ain Sbaâ, relevant de l’Université Hassan II, cette nouvelle structure juridique vise la diffusion de méthodes d’enseignement interactif ainsi que la sensibilisation en matière juridique.

Cette clinique inédite au niveau de la région, est le fruit d’un partenariat entre la CRDH, la FSJES d’Ain Sbaâ et le réseau mondial pour le droit d’intérêt général « PILnet », a déclaré à cette occasion Kamal El Hechoumi, professeur du droit public à la FSJES d’Ain Sbaâ, ajoutant que cette clinique, dont les préparatifs avaient commencé en 2014, s’assigne pour objectif la formation et la sensibilisation aux valeurs de la démocratie et de la citoyenneté.

A partir d’aujourd’hui, cette clinique juridique va s’ouvrir sur son environnement afin d’offrir des consultations juridiques, notamment au profit des entreprises, en raison des spécificités de la métropole économique du Royaume, et plus particulièrement de l’entourage direct de la Faculté qui se situe près de plusieurs quartiers industriels de Casablanca a-t-il poursuivit, soulignant que la clinique ambitionne à travers ce choix « de contribuer au respect des valeurs des droits de l’Homme dans les relations de travail liant l’employeur à ses salariés ».

S’inspirant des « Law Clinics » américaines, cette clinique juridique des droits de l’Homme sera animée par des équipes d’étudiants de la FSJES Ain Sebâa, sous la supervision directe de professeurs et de praticiens engagés dans la lutte contre les atteintes aux droits de l’Homme et en collaboration avec des ONG et des institutions nationales et internationales œuvrant dans ce domaine.

Le concept des cliniques juridiques au sein des Facultés de droit consiste à la diffusion de méthodes d’enseignement interactif, à travers le perfectionnement des compétences professionnelles des étudiants et l’amélioration de leurs capacités communicationnelles avec la société. Le concept vise également la sensibilisation dans le domaine juridique au profit des catégories vulnérables.