L’ambassadeur du Maroc a adressé une note verbale au ministère algérien des AE

Dans l’impossibilité de joindre directement le ministre algérien de l’Intérieur, l’ambassadeur de SM le Roi a adressé, mardi, une note verbale au ministère algérien des Affaires étrangères sur l’incident.

Sitôt informé de l’incident survenu à Ait Jormane, dans la province de Figuig, au cours duquel un poste frontalier marocain a été touché par des balles tirées par des éléments de l’armée nationale populaire, l’ambassadeur de SM le Roi à Alger a tenté, sans succès, de prendre contact avec le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales qui n’a pu répondre à cette sollicitation car il se trouvait en Conseil de gouvernement.

Par la suite, l’ambassadeur de SM le Roi est entré en contact avec les autorités algériennes, via la Direction générale de la sûreté nationale et le chef de cabinet du ministre de l’Intérieur, pour obtenir des explications sur ledit incident.

Dans l’impossibilité de joindre directement le ministre algérien de l’Intérieur, l’ambassadeur de SM le Roi a adressé, mardi, une note verbale au ministère algérien des Affaires étrangères sur l’incident.

Dans cette note verbale, le diplomate marocain a déploré cet incident et demandé des explications sur les raisons ayant justifié les tirs de l’armée algérienne.

L’ambassadeur de SM le Roi n’a pas manqué de rappeler aux autorités algériennes la nécessité d’assumer leur responsabilité conformément aux règles du droit international et de bon voisinage, afin que ce genre d’incident ne se reproduise pas à l’avenir.